L'association propose des cours, stages et ateliers de chant. On y apprendra à respirer, à poser sa voix dans son instrument vocal, à chanter sur le souffle, à optimiser sa puissance vocale, à apprendre la virtuosité de sa propre voix, à se sentir confiant, à se sentir bien... dans l’interprétation personnelle ou au cœur d’un ensemble vocal.

CV Gérard Goyet, 67 ans, prof de chant...

1952/2019

. Professeur (cours particuliers, ateliers collectifs, stages d’initiation et Master s' Class) en résidence à l’étranger (Maroc, Allemagne, Canada) et à Paris (Conservatoire, « Studio DTM », « Soif de culture », « Galerie Talmart »), à Marseille (IFAC Provence), en Bretagne (Saint-Brieuc), en Haute-Savoie (Le reposoir) et à présent dans le Var (Barjols).
. Chanteur (Baryton) dans « Crémerie », opéra bouffe produit par le Chocolat Théâtre et le (B)ompard Théâtre.
. Interprète auteur (Variétés)  dans des concerts chansons-Jazz subventionnés par la Ville de Marseille.
. Chanteur dans « Avis de coupure » spectacle danse et voix au (B) ompard Théâtre.
.Chanteur dans "Les amants de Fougère" d'après Aragon (Festival d'Avignon), dans « Adam’Miroir » (Ballet de Jean Genet/Musique de Darius Milhaud/Chorégraphie de Erik Lagrange) au Théâtre de la Minoterie (Marseille), dans « Des nouvelles d’Eros ? », « Salle de bains », « Narcisse 8 » dans diverses salles et théâtre en France.
. Auteur-interprète dans « Les mondes en quarantaine »  au Théâtre du Merlan (Marseille).
. Interventions lyriques dans de nombreux spectacles de danse contemporaine (Théâtre de la Ville - Paris et nombreux opéras municipaux et théâtres lyriques nationaux).
. Master of Arts en pédagogie musicale à la Haute école de musique de Genève.
. Chanteur du groupe « Verte Fontaine »  en Tournée Marseillaise (Toursky, Merlan, Carli, Moulin, Bompard, Mazenod...), française (Festivals) et internationale (Québec).
. Diplôme : École de musique Schulich.
. Soprano solo dans le chœur  des enfants de l'OJJA ("Noëls de France et de Provence" Vinyle édité chez Trident)
. Premier cri en juin 1952 à Marseille.

 

R. Rossi)

PRESSE

 

« Gérard Goyet : Ce chantre de la vie underground, né à Marseille il y a cinquante ans, a de l'humour et des idées, qu'il met au service de talents que l'institution ignore. Il est à l'origine de multiples aventures, dont celle du « Chocolat Théâtre », de l’ « Horodateur » ou de la Nuit des Ive, pastiche local des molières. Directeur artistique du (B)ompard Théâtre de 1994 à 1997, il impulse une véritable dynamique en faveur des jeunes compagnies, y crée un festival de danse puis de chanson. Avant d'ouvrir le (B)éret Volatile, un cabaret pluridisciplinaire où l'on se bouscule.»

                        Laetitia Dannery (l’Express-«les 100 qui font bouger Marseille» - 1999)

 

 

« Gérard Goyet est volontairement joyeux. Le chant sous toutes ses formes y est pour beaucoup. Jonglant avec sa carrière de chanteur et, plus tard, de professeur de chant, son credo fut de faire vivre des lieux de rencontres et d’expressions où toutes les disciplines pouvaient se rencontrer, se décloisonner. L’empereur des bonnes actions artistiques a fait plus d’un émule dans la région PACA. Toujours plus encore, une cascades de créations : avec entre autres quelques pièces de théâtre (la plus récente intitulée « la subvention » !), de nombreuses chansons interprétées par lui-même ou par d’autres, une performance/théâtre de rue (agence Tartar(e) et même un opéra bouffe (« Crèmerie »)...» 

                         Christine Georget (TV Hebdo - 2000)

 

 

 « Après avoir fait le chanteur (de variétés en tant que auteur interprète, ou baryton en récital lyrique sur de nombreuses scènes, souvent intervenant dans des spectacles interdisciplinaires, de danse contemporaine surtout), Gérard Goyet a touché à tout. Il écrit, met en scène, crée des spectacles, organise des festivals et des évènements culturels aussi originaux (festival de théâtre policier par ex.) que réussis. Cet agitateur fantasque a consacré une partie de son existence à donner sa chance aux autres. A leur ouvrir les portes que lui-même se refuse à franchir. Le petit et le grand monde artistico-culturel marseillais a eu, un jour ou l’autre, à faire avec Gérard Goyet. Le chant comme fil rouge, le voici professeur.»  

                              Dominique Allard (Le Pavé - 2001)

 

 

" Incroyable : Tout ce que touche Gérard Goyet se transforme en or. Cet inventeur artistique de génie a le double sens de la fête et de l'événement. Ce qui lui a valu parmi les plus riches expériences de ces dernières années à Marseille. De la fondation du Chocolat Théâtre à l'éphémère Horodateur en passant par la gestion artistique du (B)ompard Théâtre, l'ami Gérard a ouvert depuis quelques mois une nouvelle enseigne tout aussi débridée et efficace: le Béret Volatile... On y croise plasticiens, acteurs, chanteurs et public amateur de bonne soirées."                                                                                      Patrick Merle (La Provence - 2002)

 

                                                                              ​​

 

 « C'est plus fort que lui: il touche à tout. A Marseille, ville dont il est originaire, il a mis en œuvre de multiples aventures et a participé activement à l'ébullition culturelle de sa ville en impulsant une vraie dynamique en faveur d'artistes de tous bords. Parisien depuis 7 ans, il se consacre désormais à son travail de formateur en techniques vocales auprès de ses nombreux élèves.Il aime mettre son énergie et ses idées au service de talents qui gagnent à être connus.Pour fêter dignement ce printemps 2009 La Galerie Talmart donne donc Carte Blanche à Gérard Goyet!»                                                                            Amine Rahmouni (Alias Samy Kossan pour Nova - 2009)​

Gérard Goyet par Marc-Renier